Au Sabot - Couteaux 100% Français

Découvrez les couteaux Au Sabot 100% fabriqués en France près de Thiers, berceau de la coutellerie française. Les couteaux Au Sabot sont travaillés et polis à la main afin de vous assurer la meilleure qualité et votre entière satisfaction.

  • Accueil
  • Au Sabot - Couteaux 100% Français

Filtres

Tout savoir sur les couteaux AU SABOT

Créée en 1870, la coutellerie AU SABOT est l’une des plus anciennes marques de couteaux fabriqués en France. C’est à Thiers, capitale de la coutellerie française, que l’entreprise fabrique ses couteaux : couteaux de poche, couteaux de table et couteaux de cuisine. Les couteaux pliants régionaux : le Thiers, le Laguiole, l’Yssingeaux, le Vendetta, l’Alpin, l’Alsacien, l’Amicu, l’Armor, l’Aurillac … sont la grande spécialité de la coutellerie AU SABOT qu’elle a su préserver au fil des années grâce à son savoir-faire transmis depuis sa création.

Qui a créé la marque AU SABOT ? Il faut remonter en 1870 lorsque Etienne FONTENILLE, fabricant de couteaux thiernois, dépose la marque AU SABOT au Tribunal de Commerce. Il n’avait pas peur car 1870 était le début de la guerre entre la France et l’Allemagne ! En 1937, Jean-Baptiste BIGUET, le gérant de la coutellerie AU SABOT, lance la fabrication et la vente des couteaux régionaux dont notamment le PRADEL. Ce couteau qui fut inventé en 1867, a d’abord été utilisé en Bretagne et en Normandie. Puis, il a été adopté dans les autres régions de France car il est synonyme de qualité. C’est Jean Sauzedde, le Père du gérant actuel, qui prend la succession de son Beau-Père, Jean-Baptiste BIGUET et développe la coutellerie AU SABOT en lançant des gammes de couteaux de table et en se faisant le spécialiste du couteau pliant régional. Actuellement, le fils et la fille de Jean Sauzedde ont repris la direction de l’entreprise AU SABOT. La coutellerie AU SABOT a reçu le label « Entreprise du Patrimoine Vivant » en 2008 récompensant l’excellence de son savoir-faire artisanal et industriel. En 2011, AU SABOT est rentrée dans le cercle prestigieux Ateliers d’Art de France, réunissant des professionnels des métiers d’art en France.

Quelles sont les qualités des couteaux AU SABOT ? Les couteaux AU SABOT sont très appréciés pour leurs qualités suivantes :

  • Le tranchant des lames
  • La solidité des manches
  • L’originalité des lignes, notamment les couteaux pliants régionaux


Le tranchant des lames: AU SABOT fabrique 3 sortes de lames : les lames en acier forgé Z50C13, les lames en acier inoxydable X46CR13 et les lames dites en acier Carbone XC75. L’acier Z50C13, d’une dureté Rockwell de 54 à 56 HRC est trempé, émou et poli en travers pour avoir un couteau de très haute qualité, un grand pouvoir coupant, une bonne dureté de coupe et un équilibre. Dans ce cas, l’ensemble du couteau est forgé dans la masse en une seule pièce de métal (lame-mitre-soie). On parle alors de couteau forgé. Beaucoup plus qualitatif, le couteau forgé est alors plus cher mais sa durée de vie est plus longue. L’acier X46CR13 est le plus souvent utilisé car son rapport qualité-prix séduit grand nombre de consommateurs. Les lames ne rouillent pas au contact de l’humidité mais elles sont plus difficiles à affûter. L’acier dit Carbone XC75 est celui que nos ancêtres utilisaient. Les lames sont très coupantes facilement affûtables mais peuvent rouiller au contact de l’humidité. Il faut alors bien essuyer son couteau après chaque utilisation.

La solidité des manches: Les manches des couteaux AU SABOT ne sont pas collés mais rivetés. Cela garantit une plus grande solidité dans le temps. Les matières utilisées par AU SABOT varient selon l’utilisation du couteau :
  • ABS (polymère thermoplastique très léger qui résiste très bien aux chocs)
  • Bois : olivier, noyer, ébène, hêtre bois de rose, violette, genévrier, buis, bambou …
  • Corne (bélier)
Les manches sont souvent agrémentés d’une mitre, ce qui ajoute à la beauté du manche ainsi qu’à sa solidité. Un ressort travaillé à la main peut lui aussi embellir le côté du manche.

L’originalité des lignes: La coutellerie AU SABOT est spécialisée dans le couteau régional. Chaque région de France a son couteau : le Rouennais, le Yatagan, l’Alsacien, le Langres, le Pradel, l’Armor, le Tonneau, le Violon, le Thiers, l’Aurillac, l’Yssingeaux, le Laguiole, le Roquefort, le Garonnais, l’Autan, le Provençal, le Basque, l’Amicu et le Vendetta. AU SABOT s’est aussi amusée à proposer des couteaux à la ligne asiatique comme le Sakura, disponible en plusieurs sortes de manches (olivier ou résine de couleur), ainsi que des couteaux plus contemporains comme l’Epure qui connait un grand succès auprès des clients du Comptoir de France.

Quelles sont les différentes collections de couteaux AU SABOT ? La coutellerie AU SABOT propose des lignes intemporelles comme Le Thiers, le Laguiole déclinés en couteaux de poche et couteaux de table. Mais également des couteaux régionaux traditionnels moins connus comme l’Aurillac, le Vendetta... Au Comptoir de France, nous avons classé les couteaux AU SABOT en plusieurs catégories : Les couteaux de cuisine avec notamment les couteaux d’office, petits couteaux très polyvalents qu’il faut avoir sous la main en cuisine. Les couteaux de table avec les collections Laguiole, Le Thiers, Epure, Sakura, à Steak et à Pizza. Les couteaux pliants avec la large gamme de couteaux régionaux, véritables incontournables de nos régions de France : le Rouennais, le Yatagan, l’Alsacien, le Langres, le Pradel, l’Armor, le Tonneau, le Violon, le Thiers, l’Aurillac, l’Yssingeaux, le Laguiole, le Roquefort, le Garonnais, l’Autan, le Provençal, le Basque, l’Amicu et le Vendetta.

Où sont fabriqués les couteaux AU SABOT ? Tous les couteaux AU SABOT sont fabriqués dans l’usine située en France, à Thiers, capitale de la coutellerie Française.

Comment sont fabriqués les couteaux AU SABOT ? Chaque couteau AU SABOT est fabriqué dans l’usine située à Thiers et nécessite de nombreuses opérations mettant à l’œuvre un savoir-faire transmis de génération en génération. L’estampage des mitres, le découpage des lames, la réalisation du guillochage, le perçage des manches, le ponçage puis le montage des manches et bien sûr le contrôle manuel et individuel de chaque couteau avant son conditionnement. La grande majorité des couteaux AU SABOT sont fabriqués à partir de matières organiques et d’acier. Très soucieuse de son impact sur l’environnement, la coutellerie AU SABOT s’engage à ce que 95% des déchets soient recyclés ou revalorisés. Les déchets en bois sont utilisés pour le chauffage des ateliers et des bureaux. L’acier étant un matériau recyclable à l’infini, 100% des chutes d’acier sont recyclées. Les emballages sont également fabriqués à partir de papier recyclé.

Comment entretenir son couteau AU SABOT ? Les couteaux AU SABOT sont très faciles à entretenir du fait de leur qualité. Toutes les lames peuvent être affûtées à l’aide d’une pierre des Pyrénées, vendues sur Le Comptoir de France ou d’un fusil. Les lames en aciers Z50C13 et X46CR13 ne rouillent pas au contact de l’humidité cependant, il est conseillé de bien essuyer les lames faites en acier Carbone XC75.

Comment aiguiser son couteau AU SABOT ? Si vous optez pour l’affûtage au fusil, placez la lame de votre couteau en haut du barreau du fusil puis frottez énergiquement la lame de votre couteau dessus comme si vous vouliez le couper. Faites la même chose avec l’autre côté de votre couteau. Si vous optez pour une pierre des Pyrénées, commencez par utiliser le gros grain de la pierre en frottant la lame de votre couteau dessus puis terminez par le grain plus fin.

Où acheter son couteau AU SABOT ? Au Comptoir de France, nous vous proposons un large choix de couteaux AU SABOT. N’oubliez pas qu’avec le code Promo BIENVENUE, nous vous offrons 10% de réduction sur votre premier panier. Soyez attentif également aux promotions saisonnières du Comptoir de France.