test

Comment bien choisir un couteau pliant ? Vous cherchez un couteau pliant artisanal français ? Au tranchant exceptionnel, robuste et original ? Alors cet article a été écrit pour vous. Nous allons faire le tour des critères essentiels pour bien choisir le couteau pliant qui ne vous quittera plus. Tout d’abord, un peu d’histoire : le couteau pliant peut aussi s’appeler couteau de poche ou canif. C’est un couteau dont la lame se replie dans le manche. Son nom d’origine, le canif vient du vieux français KNIF qui est aussi à l’origine du mot anglais knife (couteau). Les canifs apparaissent dès l’âge de fer au XIIème siècle avant Jésus-Christ. Les Romains en possédaient aussi ! Au Moyen-âge, le canif est utilisé pour tailler les plumes d’oie qui servaient à écrire. C’est au XVIème siècle que les couteaux pliants deviennent des couteaux de poche. Pour quelles raisons ? Tout d’abord, leurs propriétaires préfèrent l’utiliser pour manger dans les tavernes mais aussi parce que la mode change ! les poches extérieures plaquées ont le vent en poupe et sont plus pratiques que les poches intérieures. Notre canif se retrouve donc dans la poche, d'où son nom: couteau de poche !   Voici les 5 critères pour bien choisir son couteau pliant: -1- la qualité de l’acier -2- la forme de la lame et son épaisseur -3- les matériaux du manche -4- les finitions -5- les dimensions   -1- La qualité de l’acier Au Comptoir de France, nous privilégions la qualité française, par conséquent, nous proposons des couteaux dans les aciers suivants : Acier Inoxydable L’acier Sandvik 12C27 est un acier utilisé pour la fabrication des lames de rasoirs ou des scalpels chirurgicaux. Son analyse chimique montre qu’il est composé de 13,5% de chrome, 0,6% de carbone et de 0,4% de manganèse. Les couteaux pliants fabriqués avec ce métal sont faciles à entretenir et ne rouillent pas.   Acier Carbone Constitué principalement de fer et de carbone, l’acier carbone permet d’obtenir une excellente dureté qui garantit une bonne tenue du tranchant ainsi qu’une résistance à l’usure et un raffûtage plus facile que l’acier inoxydable. Son entretien demande néanmoins plus d’attention car les lames en acier carbone peuvent rouiller si elles ne sont pas séchées. Pour la petite histoire, nos grands-parents n’avaient que des couteaux en acier carbone.   Acier Damas L’acier Damas est obtenu par superposition alternée de 2 aciers différents, soudés par forgeage et pliages successifs d’où le nombre de couches, toujours égal à une puissance de 2. C’est l’acier des amoureux des maths ! « En France, le savoir-faire lié à l’acier Damas est inscrit à l’inventaire du patrimoine culturel immatériel ».   Avec un bon acier, votre couteau de poche aura un tranchant exceptionnel, c’est là sa première qualité. -2- La forme de la lame et son épaisseur Tout dépend de l’usage que vous souhaitez faire avec votre couteau de poche, mais une lame trop fine ne tiendra pas dans le temps et risque même d’être dangereuse. Vous l’avez compris, les couteaux de poches existent depuis très longtemps. Chaque région de France a sa propre forme : Laguiole, Thiers, Alpin (les Alpes)… ils sont reconnaissables au premier regard ! En voici quelques exemples : Sur l’entablure, vous pourrez vérifier dans quel type d’acier est faite la lame. Lors de la fabrication d’un bon couteau de poche, le tranchant doit être terminé à la main. Un bon coutelier vérifie que l’émouture est complète sur toute la lame. Comprenez alors que la lame de votre couteau coupe tout du long et non pas sur une petite partie. Votre couteau sera également testé avant sa commercialisation. Sur le dos de la lame peut se trouver le crantage. Il permet de refermer facilement la lame du couteau. C’est aussi plus joli !   -3- Les matériaux du manche La noblesse des matériaux utilisés pour les manches des couteaux pliants est un élément important de votre couteau de poche. Au Comptoir de France, nous privilégions les matières naturelles telles que le bois et la corne. Chaque manche est alors différent ce qui rend votre couteau unique. Voici les variétés de bois que nous vous conseillons : Nous faisons attention d’utiliser des bois qui sont éco-responsables, c’est-à-dire que le fournisseur de bois s’engage à replanter des arbres pour éviter l’extinction des espèces. Olivier  Le mot apparait en 980. Depuis l’Antiquité, il est le symbole de sagesse et de paix. L’olivier utilisé par les couteliers français provient d’Italie ou d’Espagne. La France a connu une vague de maladies dans les années 1950 qui a fait disparaître grand nombre de nos oliviers. Nous devons attendre qu’ils poussent pour les utiliser. Patience donc …   Ebène  Ce bois très dense, noir et lourd provient d’Afrique, de Madagascar ou d’Inde. Nous aimons les manches en ébène pour son élégance et son intemporalité. Les couteaux à manche en ébène font partie de nos best-sellers.   Bouleau Cette essence provient d’Europe du Nord (Finlande essentiellement). Les madrures sont occasionnées par l’action du gel au moment des montées de sève au printemps.   Noyer  De couleur brun mat et veiné de bandes de différentes largeurs, le noyer est un bois très résistant et lourd. Nos couteliers français utilisent du bois de noyer français pour réaliser les manches des couteaux.   Bubinga  D'un beau veinage violacé, assez dur et lourd, le Bubinga est un bois qui provient d'Afrique Centrale (Cameroun et Gabon). C'est un bois utilisé en coutellerie car il est résistant aux chocs et à l'humidité. L’autre matière que nous aimons particulièrement et qui prouve la qualité du couteau pliant c’est la corne : Corne  La corne de bélier est la plus utilisée pour fabriquer les manches de couteaux. Elle subit différentes opérations avant le montage. Solide, la corne de bélier est marbrée de rayures brunes plus ou moins accentuées. Nous vous rassurons sur l’odeur éventuelle d’un tel manche de couteau : il n’y en a pas !      -4- Les finitions Nous allons voir ensemble quelles sont les finitions à vérifier avant d’acheter votre couteau de poche :   Le Guillochage C’est la partie visible du ressort de fermeture du couteau. Au Comptoir de France, nous vendons des couteaux dont le guillochage a été réalisé à la main. Votre couteau de poche est un produit artisanal, une œuvre d’art. Plus le guillochage est travaillé, plus le couteau monte en gamme et devient un couteau de collection.   Les platines Ce sont 2 plaques de métal, souvent de l’inox qui servent de support au manche. Elles assurent alors la rigidité et la solidité de la fixation du manche.   Le système de fermeture Les couteaux de poche que nous proposons utilisent des systèmes de fermeture à ressort forgé ou usiné. Quelle est la différence ? Dans le cas du couteau à ressort forgé et ciselé à la main, la valeur du couteau augmente car il a nécessité plus d’heures de travail. Chaque couteau est alors unique. Dans le cas du couteau Laguiole, l’abeille n’est pas soudée sur la mitre mais forme une seule pièce avec le ressort. Vous avez là un couteau très solide et de haute finition. Les couteaux à ressort usiné sont de très bonne qualité également mais le couteau est plus ordinaire et souvent moins cher.   La mitre Soudée aux platines, la mitre avant supporte l’axe d’articulation de la lame. La mitre arrière protège le manche des chocs. Les couteaux qui ne possèdent pas de mitre sont des couteaux dits « plein manche ». Un couteau pliant muni de mitres sera plus cher car il contient plus de matière et demande plus de travail également.   Les rivets La qualité des rivets est importante pour assurer la bonne résistance des manches. Nos couteliers français ont fait le choix de la qualité ce qui explique des taux de retour marchandise extrêmement faible et la grande satisfaction des clients !   Les fonctionnalités : Faites attention aux couteaux qui proposent de nombreux gadgets. Ils prennent souvent beaucoup de place et 90% du temps, on n’utilise pas la petite pince à épiler, le poinçon ou la loupe … mieux vaut miser sur une lame au tranchant exceptionnel et se limiter à un ou deux fonctionnalités, comme le tire-bouchon.   -5- Les dimensions Le rapport de dimensions entre la lame et le manche est important pour assurer un bon maintien en main. Il faut vous poser la question de l’usage de votre couteau de poche : est-ce pour ouvrir votre courrier ? Bricoler ? Cuisiner ? Il est bien évident que vous choisirez un couteau fin et léger s’il s’agit d’un usage occasionnel ne nécessitant pas de force particulière. En règle générale, le couteau de poche est dimensionné par rapport à la taille de la main de son utilisateur. Pour un homme, vous choisirez un couteau dont le manche sera plus long et plus large. Les femmes ont tendance à mettre leur couteau de poche dans leur sac à main, privilégiez alors un couteau plus fin et plus léger.     En conclusion, le couteau pliant artisanal français fait preuve d’un savoir-faire ancestral. Mieux vaut investir dans un couteau pliant de qualité qui vous suivra toute votre vie plutôt que d'acheter un couteau qui ne vous apportera pas satisfaction très longtemps. En bonus : Un fois que vous avez bien choisi votre couteau, il faut vous poser la question de son stockage ! Nous vous proposons des étuis à couteaux pliants en cuir, fabriqués en France, qui peuvent être portés à la ceinture horizontalement ou verticalement.   Quand vous allez avoir besoin d'aiguiser ou affûter votre couteau pliant, nous vous proposons d'utiliser les pierres naturelles des Pyrénées. Nous en avons notamment une spéciale pour les couteaux Laguiole, une double-face (grain fin et gros grain)   Vous êtes maintenant en mesure de bien choisir votre couteau de poche. Vous avez d'autres questions ? Nous sommes à votre écoute pour y répondre. Notre téléphone : 06-49-24-20-87 Notre email : contact@lecomptoirdefrance.com